Éditos

Édito

A l’occasion du mois du film documentaire et grâce à notre habituelle collaboration avec Documentaire sur Grand Ecran, le Ciné 104 fait la part belle à ce genre cinématographique en novembre. Que recouvre le documentaire appelé également « cinéma du réel », en opposition à la fiction ? La réponse est complexe et variable selon les époques.

Puisque Frederick Wiseman est notre hôte ce mois-ci (Titicut follies et Ex libris, The New York Public Library), appuyons-nous sur son œuvre pour tenter d’apporter un éclairage. L’approche même de « cinéma du réel » nous interroge puisque,en tant qu’œuvre d’art, il se doit de garder une place pour la subjectivité (qu’il partage avec la fiction) et une place pour la saisie du réel (qu’il partage avec le reportage). En cela, Wiseman, qui mesure la complexité d’une situation en en découvrant tous les aspects, propose une dialectique : il donne accès à la partie « adverse » et ne juge aucun des personnages mis en scène. Il donne à voir la complexité du monde et nourrit le point de vue parce qu’il sait laisser une place aux spectateurs, en les considérant et en n’apportant pas toutes les réponses face au sujet filmé. Il laisse advenir la réalité sans chercher à confirmer un point de vue préalable. Enfin, la marque de toute œuvre d’art importante, qu’elle soit documentaire ou fictionnelle atteint à l’universel de la condition humaine quand, paradoxalement, son auteur a su creuser et développer un point de vue intime et singulier. Voilà pourquoi Frederick Wiseman en filmant les institutions américaines : une prison, un musée, une bibliothèque publique … parvient à nous parler de nous et à élargir notre perception en arrivant souvent à nous faire changer de point de vue. C’est en cela que l’appellation « cinéma du réel » peut nous sembler étrange, car il n’y a sans doute pas davantage de réel que de vérité. Voilà une définition ambitieuse du cinéma, et nous espérons qu’à notre petite échelle le Ciné 104, en programmant des films depuis 30 ans, a su vous apporter tous ces regards sur le monde. Depuis Pantin !

Bon anniversaire à tous nos spectateurs !

Anne Huet, directrice du Ciné 104


Édito enfants

Le Ciné 104 a 30 ans mais reste encore un grand enfant ! Nous faisons donc la part belle au jeune public pour notre anniversaire : il y aura un gâteau géant et ses 30 bougies à souffler avec nous, la projection de Billy Elliot suivie d’une boum dans le hall du ciné et la reprise d’un film qui a tout juste 10 ans cette année : Ratatouille !

En novembre, c’est aussi la journée des Droits de l’enfant. Nous proposons aux parents, enseignants, animateurs et éducateurs, une soirée pour échanger et débattre sur le droit à l’éducation avec le film Le Maître est l’enfant et son réalisateur Alexandre Mourot qui viendra nous rencontrer.

Emilie Desruelle, responsable jeune public
Contact : 01 83 74 58 73
emilie.desruelle@est-ensemble.fr