Éditos

Édito

Belle année 2019 à tous nos spectateurs !

Souhaitons-nous pour cette nouvelle année de cinéma : de belles rencontres dans les salles, des œuvres qui nous touchent, des traversées cinématographiques qui nous transforment à la fin du film, des rires et des larmes, des coups de foudre pour des comédiens et comédiennes, des nouveaux auteurs à suivre, des voyages plein les yeux et des langues étrangères dans les oreilles, des musiques, des plans, des inventions de mise en scène…

Janvier, c’est aussi le temps des bonnes résolutions et des objectifs à atteindre dans les mois qui suivent. Pour notre part, le défi est de toujours vous intéresser et vous surprendre et sans doute de se rapprocher encore un peu plus de vos attentes. Cela signifie vous proposer les films dont vous avez entendu parler et que vous espérez, mais aussi croire en une confiance renouvelée dans nos prescriptions pour vous amener vers d’autres œuvres moins évidentes mais pour lesquelles vous aurez la curiosité de vous laisser guider.

Nous souhaitons aussi développer ce qui fait notre marque de fabrique : toutes les animations que nous imaginons pour accompagner les séances. Ce premier mois de l’année fourmille d’idées : que dites-vous par exemple d’un karaoké à l’occasion de Bohemian Rhapsody, qui retrace l’histoire du groupe Queen et de son chanteur star, Freddie Mercury ?

Nous programmons le film en décalé par rapport à la sortie nationale car vous nous l’avez réclamé, et nous sommes à votre écoute quand la demande est grande.

Ou encore de notre hot dog party à l’occasion de la projection de Little Miss Sunshine qui clôturera le ciné-classic Road trip USA.

Mais aussi, la séance « bébés bienvenus » du lundi après-midi pour Premières vacances, ou encore du Ciné quiz frissons, en partenariat avec les bibliothèques de Pantin.

Et pour finir, nous accueillons la 3D sur nos écrans, une fois n’est pas coutume au Ciné 104, grâce à Un grand voyage vers la nuit, de Bi Gan, sélectionné cette année au Festival de Cannes.

C’est un parti pris fort de mise en scène que de passer à la 3D qui offre une autre texture, comme un miroir qui change en sensations tactiles nos souvenirs, selon les propos du réalisateur chinois : « C’est seulement un rendu en trois dimensions de l’espace. Mais pour moi, ce sentiment tridimensionnel rappelle celui des réminiscences du passé. Beaucoup plus qu’avec la 2D en tous cas. La 3D est fausse, mais elle ressemble vraiment plus à nos souvenirs. »

C’est factice, mais cela se rapproche de nos perceptions intimes… Quelle belle définition du cinéma, n’est-ce pas ?
Anne Huet, directrice du Ciné 104


Édito enfants

Pour 2019, le Ciné 104 souhaite à tous les enfants une année pleine d’aventures, de partage, de connaissances et d’émotions, au cinéma, bien sûr, et partout ailleurs !

Nous souhaitons aux petits curieux de ne jamais être rassasiés du monde et de ses richesses, aux bavards de faire de belles rencontres et de lier des amitiés, aux rêveurs de marcher sur la lune, aux agités de danser toute l’année et aux enfants sages de s’amuser.

Bonne année à chacun et chacune !

Emilie Desruelle, Responsable jeune public
Contact : 01 83 74 58 73
emilie.desruelle@est-ensemble.fr