La femme qui est partie

La femme qui est partie
De Lav Diaz. Philippines
2016. Noir & Blanc. VO. 3h45
Avec Charo Santos-Concio, John Lloyd Cruz, Michael De Mesa, Nonie Buencamino, Shamaine Buencamino
Festival de Berlin 2016 : Lion d’or

Horacia sort de prison, trente ans après avoir été injustement incarcérée. Elle a deux raisons de vivre: se venger de l’homme qui l’a fait condamner et retrouver son fils.

Auteur prolifique et hors-normes, tant par la durée de ses films (4h, 6h voire 10h) que par ses modes de production autonomes, et ses tournages artisanaux, Lav diaz est un important cinéaste contemporain. La beauté et l’étrangeté de ses films renouvelle notre regard. Leur durée n’est pas prétexte à une contemplation creuse, mais plutot le moyen de créer un autre rapport au temps et au récit, très rarement vu et vécu au cinéma. S’inspirant de la littérature russe, il livre avec La Femme qui est partie un film traversé de questions morales profondes et complexes, et dresse un portrait tragique de l’état de son pays. Une expérience rare.

Jeu 16 février : 19h45
Dim 19 : 17h00