Passion/2

Passion
De Ryusuke Hamaguchi.
Japon. 2008. Couleur. VO. 1h55.
Avec Aoba Kawai, Ryuta Okamoto, Fusako Urabe, Nao Okabe

Un jeune couple annonce son mariage lors d’un dîner entre amis. Les réactions de chacun vont révèler des failles sentimentales jusque-là inexprimées au sein du groupe. Les jours suivants, la tension remonte à la surface.
Révélé par le succès surprise de Senses, le réalisateur japonais Ryusuke Hamaguchi s’est ensuite distingué avec le superbe mélo sentimental Asako I&II. Ce film, sélectionné l’an passé en compétition à Cannes, est sorti en début d’année en France. Mais avant cela, en 2008, Hamaguchi a réalisé Passion qui est resté inédit en France. C’est le film d’un (déjà) grand metteur en scène, qui travaille ses durées de plans et des cadres avec une précision qui n’appartient qu’à lui. On songe parfois à Cassavetes, et cette référence peut sembler étrange pour un cinéaste japonais. Mais c’est qu’Hamagushi est justement totalement surprenant dans le traitement abrûlant qu’il donne des affects de ses personnages, à l’encontre d’une représentation du cinéma japonais axée sur la délicatesse, la retenue des émotions, l’intériorité. Les films d’Hamaghushi proposent une écoute attentive, empathique et endurante de ses personnages. C’est peut-être l’opiniâtreté du cinéaste à les comprendre, par dessus toutes les difficultés qu’ils ont à se dire, qui fait le prix de ce cinéma, et sa profonde humanité.