C’est ça l’amour

C’est ça l’amour
De Claire Burger.
France. 2018. Couleur. 1h38.
Avec Bouli Lanners, Justine Lacroix, Sarah Henochsberg, Cécile Remy-Boutang, Antonia Buresi

Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison et élève seul ses deux filles. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve d’indépendance. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.
C’est ça l’amour dresse le portrait d’une famille, d’une ville, d’une classe sociale. Forbach est une commune située au cœur d’une région ouvrière et plongée dans une situation économique terriblement précaire. Les habitants les plus riches sont partis il y a bien longtemps, et les classes moyennes disparaissent petit à petit. Le cinéma filme souvent les extrêmes du spectre social, que ce soit des lieux splendides, des personnages dont le pouvoir d’achat donne des possibilités narratives infinies, ou les membres les moins privilé- giés de nos sociétés, qui doivent surmonter des obs- tacles infranchissables et faire face aux pires aléas du sort pour survivre. Les classes moyennes semblent peut-être moins cinématographiques, plus difficiles à décrire. J’ai voulu toucher les spectateurs sans tomber dans le sensationalisme, j’ai voulu que l’émotion, plutôt que les rebondissements narratifs, conduise mon récit.
Claire Burger