Écran libre # 6

JEUDI 14 MARS À 20h15 : Écran libre # 6 : Patricia Allio et Catherine Robbe-Grillet
En présence de Patricia Allio et de Catherine Robbe-Grillet

Proposées par l’Association Côté court, les séances Écran Libre sont dédiées à la création contemporaine. Autour du documentaire de création, de films-essais, de vidéos d’artistes, d’œuvres audiovisuelles, d’expérimentations cinématographiques, de films militants ou amateurs, Écran Libre est un rendez-vous mensuel avec les œuvres et leurs auteurs qui met en lumière et en perspective de nouvelles écritures, afin de mettre au cœur de la salle les expériences de cinéma qui feront naître les formes de demain.

Catherine Robbe-Grillet est une femme de lettres auteure de plusieurs ouvrages, sous différents pseudonymes, notamment « Jean de Berg » pour L’Image et « Jeanne de Berg » pour Cérémonies de femmes et Le Petit carnet perdu. Sous son propre nom, Catherine Robbe-Grillet est l’auteure de Entretien avec Jeanne de Berg et Jeune mariée : Journal, 1957-1962.

Écrivaine et femme de théâtre, Patricia Allio est directrice artistique du festival ICE, qui apporte dans les campagnes les questions des minorités politiques, sexuelles et linguistiques via le spectacle vivant, la poésie, les arts plastiques et le cinéma.

Dîner noir de Dominique Gonzalez-Foerster et Tristan Bera, 22’ – 2015
Avec Catherine Robbe-Grillet, Beverly Charpentier
Librement inspiré du festin noir de Des Esseintes dans A Rebours de Huysmans et par le genre de la cérémonie masochiste, Dîner noir rassemble la dominatrice Catherine Robbe-Grillet et vingt deux invités habillés en noir dans la salle à manger d’un grand hôtel international à Istanbul.

Reconstitution d’une scène de chasse, de Patricia Allio, 32’ – 2019
De Patricia Allio. France.. Couleurs. 32mn
Reconstitution d’une scène de chasse relate à trois voix la traversée du fantasme d’une chasse où le gibier est une femme, depuis ses origines littéraires et picturales, jusqu’au passage à l’acte. Tandis que l’on avance dans le récit de la cérémonie mise en scène par la dominatrice Jeanne De Berg, on découvre à travers les poèmes et les lettres de Belkis son désir ancien d’être une proie.