Ciné Classic : Europe 51

Ciné Classic : Europe 51
De Roberto Rossellini.
Italie. 1951. Noir&Blanc. VO. 1h50.
Avec Ingrid Bergman, Giulietta Masina, Alexander Knox

Mariée à un industriel romain, Irene est une femme mondaine et superficielle. La mort de son jeune fils, qui par manque d’amour s’est jeté dans l’escalier, va la pousser à s’ouvrir aux autres et à venir en aide à des personnes des quartiers les plus pauvres…
Pour tenter d’oublier, ne serait-ce qu’un instant, l’absolue faillite de sa vie, l’Américaine devenue grande bourgeoise romaine fuit vers l’extérieur. Munie de sa seule douleur comme instrument de connaissance, Ingrid Bergman (magnifique d’abandon, littéralement illuminée) s’offre en sacrifice, explore le monde afin de le comprendre avant de le corriger. Trop meurtrie pour envisager d’être seulement militante, elle cherche à s’anéantir, à se perdre corps et biens dans un tissu humain toujours plus vaste. Sa sainteté est aussi le meilleur onguent à sa névrose.
Dans les meilleurs films de Rossellini le sentiment religieux est pris comme praxis et non comme appartenance à une quelconque église. Europe 51 est l’histoire d’une exaltation dangereuse pour l’ordre établi, le parcours d’une révolutionnaire malgré elle.
Frédéric Bonnaud / Libération

Lun 18 fév. : 18h30
Mar 19 : 20h20