Grass

Grass
D’Hong Sang-Soo.
Corée du sud. 2018. Noir&Blanc. 1h06. VO.
Avec Min-Hee Kim, Jin-yeong Jeong, Saebyuk Kim, Hae-hyo Kwon

Au bout d’une allée, un café que personne ne s’attendrait à trouver. Les gens s’assoient et parlent de leur vie. Au fil du temps, les clients se côtoient et apprennent à se connaître. Une femme les observe et semble mettre par écrit leurs pensées. La nuit commence à tomber mais tous restent dans le café.
Un an seulement après avoir présenté le très beau Seule sur la plage la nuit, Hong Sang Soo est de retour avec ce film choral d’à peine plus de 60 minutes, qui fait brillamment la synthèse de tout son cinéma, et paraît un camouflet pour tous les films de plus de deux heures, tant il semble dire de choses en un temps si resserré. Le dispositif de départ est pourtant d’une grande simplicité. Il filme une succession de conversations entre des couples installés dans le même café, puis dans un restaurant. Leurs relations sont différentes, leurs propos aussi, et pourtant, bien sûr, les correspondances entre eux sont troublantes et nombreuses. Fidèle à son habitude, le cinéaste coréen brouille les pistes et tisse une intrigue faussement limpide (mais réellement fine, légère et drôle) dont chaque scène entre de manière complexe en résonance avec les autres, formant un ensemble cohérent et dense sur l’éternelle question des rapports entre les hommes et les femmes

Merc 16 janv. : 17h00
Ven 18 : 18h40
Sam 19 : 14h20
Dim 20 : 17h20
Lun 21 : 21h00