Un couteau dans le coeur 2

Un couteau dans le coeur
De Yann Gonzalez.
France. 2018. Couleur. 1h40.
Avec Vanessa Paradis, Kate Moran, Nicolas Maury
Festival de Cannes 2018 / Compétition officielle

Paris, été 1979. Anne est productrice de pornos gays au rabais. Lorsque Loïs, sa monteuse et compagne, la quitte, elle tente de la reconquérir en tournant un film plus ambitieux avec son complice de toujours, le flamboyant Archibald. Mais un de leurs acteurs est retrouvé sauvagement assassiné et Anne est entraînée dans une enquête étrange qui va bouleverser sa vie…
Un couteau dans le cœur est le film d’un amoureux du cinéma. Avec son second long métrage, 5 ans après Les Rencontres d’après minuit, Yann Gonzalez nous plonge dans le Paris interlope de la fin des 70’s. Sulfureux et dérangeant, porté par un casting brillant, Vanessa Paradis en tête, ce film est une proposition de cinéma extrêmement audacieuse et atypique. Son scénario est un incroyable mélange de slasher movie (tueur psychopathe masqué à l’arme blanche), d’humour, de revendication gay, de mélo romantique et de cinéma fantastique.

Mille pistes partent en un mot du film. Narratives (polar, mélo, horreur) aussi bien qu’esthétiques (Kenneth Anger, Georges Franju, Dario Argento). Le récit n’y est qu’un leurre, ouvrant à la recherche de l’impression, de la sensualité, de la réminiscence onirique, de l’élégance graphique, de l’hypnose musicale (magnifique BO signée Anthony Gonzalez et Nicolas Fromageau). On pourrait lui reprocher le manque de profondeur de ses personnages et l’atomisation de sa ligne narrative. Ce serait toutefois subordonner ce qu’il est à ce que l’on voudrait qu’il soit. Hommage à la culture underground et à la liberté artisanale des années 1970, Un couteau dans le cœur affirme la déconstruction des genres, l’impureté de l’art, la proximité baroque du désir et de la mort. Autant de pris sur le pernicieux retour de la morale. Le Monde

Jeu 12 juillet : 20h15
Sam 14 : 18h45
Dim 15 : 11h15/18h30
Lun 16 : 14h15/18h30
Mar 17 : 20h45