Makala

Makala
d
’Emmanuel Gras
France. 2017. Couleur. 1h36.
Documentaire
avec Kabwita Kasongo, Lydie Kasongo

Festival de Cannes 2017 / Semaine de la Critique

Au Congo, un jeune villageois, espère offrir un avenir meilleur à sa famille. Il a comme ressources ses bras, la brousse environnante et une volonté tenace. Parti sur des routes dangereuses et épuisantes pour vendre le fruit de son travail, il découvrira la valeur de son effort et le prix de ses rêves.

Le réalisateur, qui assure également la prise de vue de ses films, suit au fil de ses étapes le périple de Kabwita, sur une route semée d’embûches et d’accidents de parcours. La circulation infernale des camions, jetés à 100 à l’heure sur les routes empoussiérées, les renversements de cargaison, les crevaisons, les barrages sauvages aux portes des villes, auxquels il faut verser une sorte d’octroi, jalonnent une marche de près de 50 kilomètres. Le dispositif est très simple : un homme, un vélo une route pourtant le spectateur assiste à une véritable odyssée dans laquelle on peut voir une image limpide de la condition prolétarienne, voire, tout simplement, de la condition humaine. Le tour de force d’Emmanuel Gras est de nous aimanter à la trajectoire de ce jeune homme et bien qu’il insiste moins sur la souffrance de son personnage que sur son incroyable ténacité, nous ressortons émus, en colère, dans une rare empathie avec ce héros des temps modernes.

Merc 6 décembre : 14h15/20h15
Jeu 7 : 20h45
Ven 8 : 18h30
Sam 9 : 19h00/21h00
Dim 10 : 14h30/18h45
Lun 11 : 16h45/19h00/21h00
Mar 12 : 20h45