Lundi 9 octobre à 18h : Ciné Classic / Le Mépris

Carte non disponible

Date / Heure
Date(s) - 09/10/2017
18 h 00 min

Catégories


Ciné Classic : Le Mépris
De Jean-Luc Godard.
France. Couleur. 1963. 1h45.
Avec Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Fritz Lang

Lundi 9 octobre à la séance de 18h00, Anne Huet, la directrice du Ciné 104 présentera les films du cycle en donnant des repères historiques et esthétiques.


Paul Javal, scénariste, et sa jeune femme semblent former un couple uni. Un incident apparemment anodin avec un producteur va conduire la jeune femme à mépriser profondément son mari.

Godard aurait pu baptiser son film « La Nuit américaine », dix ans avant Truffaut. D’abord parce qu’il précède son confrère dans la dissection du cinéma, monde parallèle tenté d’en envahir un autre, jaloux et jalousé : la vie. Et surtout parce qu’il affirme que le coeur des hommes peut s’assombrir en plein soleil, comme on peut filmer la nuit en plein jour. Godard contemple les déclins du cinéma et de l’amour, irrémédiablement liés. Une scène mêle à merveille ces chutes abyssales : Prokosch attire Camille vers une minuscule fenêtre, qui ouvre sur la mer, réduite à quelques centimètres carrés. Pourtant, jamais ne pointe l’amertume.

Godard est un désespéré optimiste. La magie de ses images, bercées par les plus beaux échos de violon que Delerue ait composé, prouve qu’il ne croit pas à la mort du septième art. Godard a beau cacher ironiquement le visage de B.B. derrière des branchages alors qu’elle lit un ouvrage d’art, son sens du cadrage prouve combien il sut saisir les vertus rayonnantes de l’actrice. Déesse vivante, filmée au côté de statues de l’Antiquité, elle offre son rôle le plus envoûtant, le plus énigmatique. — Marine Landrot